Sagbado Lomé, TOGO.

+228 90 15 31 12/ 92 92 03 12

  • infoasdeb@gmail.com

ASDEB TOGO

RENCONTRE D’ECHANGES SUR LA PREPARATION DES FORMATIONS EN ENTREPRENARIAT

L’autonomisation de la femme est essentielle non seulement au bien-être de personnes, de familles et de communautés rurales, mais également à la productivité économique générale. Les femmes rurales sont les piliers de la réalisation des profonds changements économiques, environnementaux et sociaux nécessaires au développement durable.
L’ONG ASDEB depuis sa création en 1996, améliore le processus d’insertion des femmes issues des milieux défavorisés, en renforçant leur autonomie sociale, financière, professionnelle, les forme et les dote de compétences qui changeront leur vie et leur permettront d'adapter la technologie à leurs besoins,
Dans cette perspective pour la mise en œuvre de ces missions, l’Action Solidaire pour un Développement Entretenu à la Base (ASDEB) a initié une rencontre ce dimanche 22 septembre 2019 à son siège sis à Bassar avec une vingtaine de femmes pour discuter sur quelques modules de formation et définir leur différent paramètre.
Pour une durée de deux heures d’horloge de discussions, les débats on tourné sur quatre sujets.
Primo, l’importance d’un auto-entreprenariat d’une femme ; secundo les deux modules de formation (préparation des savons locales et accessoire en pagne) et leur coût proposés par ASDEB et tertio leur (femmes) propre besoin d’entreprenariat. Au cours des discussions, quelques participantes à la rencontre ont suggéré que ces formations soient gratuites vu leur manque de moyens financiers. Quelques une suggèrent qu’ASDEB assume une partie des coûts et que le reste soit réglé au prorata temporise, c'est-à-dire repartir proportionnellement aux nombre de femmes à former ; D’autres ont souhaité une autre rencontre pour une bonne décision.
Quand à ce qui concerne leur propre besoin d’entreprenariat, la majorité souhaite un crédit (fonds d’aide) pour lancer leur propre activité commerciale ou agricole. Il faut signaler qu’une trentaine de femmes a été contactée pour cette réunion mais seize étaient présentes. Les excusées promettent passer au siège pour s’informer ou s’acquérir des informations issues de la réunion. La prochaine rencontre sera consacrée à l’agenda et aux conditions de participation de la formation.